Mon histoire pour comprendre.

Mis à jour : 6 févr. 2020

Depuis aussi longtemps que je m’en souvienne... J’avais ce rêve d’être maman. Même mes meilleures amies au lycée me disait « Aurel’ arrête avec ça ! Profite de ta jeunesse ! Découvre la vie, kiff ! » Mais moi, j’étais dans un autre état d’esprit.


Alors oui, la vie voudrait qu’à cet âge-là, tu fasses tes propres expériences et que tu apprennes la vie en faisant tes propres erreurs !


  • Prénom : Aurélie @l0velyh0pe

  • Région : Essonne

  • Centre : CH4V Saint Cloud

  • Profession : Manager Quick

  • Entrée en PMA en : novembre 2017

  • Envie de bébé depuis : Très longtemps... Mais mon chéri qui est plus jeune n’était pas « prêt » alors on a attendu décembre 2016 pour se lancer dans les essais.

  • Quels « soucis » d’infertilité / hypofertilité avez-vous : Mon chéri est OATS (oligoasthénotératospermie), moi, je souffre d’endométriose. Nos deux soucis n’étaient pas connus... on l’a découvert lors du bilan d’infertilité.

  • L’examen que tu as détesté le plus depuis le début : Sans aucune hésitation l’hysterosalpyngographie.

  • Pratiques-tu des médecines alternatives pour mieux vivre ce parcours, si oui lesquels : Acupuncture, psychothérapie et récemment je me lance niveau lithothérapie.

  • En PMA pour mon premier, deuxième ou troisième enfant : Premier

  • Ce qui est le plus dur pour moi dans ce parcours PMA : J’hésite... entre l’incertitude si... la PMA me permettra de devenir maman et l’ascenseur émotionnel que procure ce parcours.

  • Ce qui est le plus dur pour mon compagnon dans ce parcours PMA : Lorsqu’il a arrêter de fumer... il fumait depuis presque 8 ans. Il a vraiment redoubler d’effort et faire preuve de motivation et d'une force mentale sans faille.

  • Est-ce facile de concilier ta vie professionnelle et votre parcours PMA : Oui ! Je sais que je suis chanceuse sur ce plan. J’ai ce boulot depuis 10 ans, j’ai la même directrice depuis 8 ans, je m’entends à merveille avec elle. Elle sait tout : ma maladie, l’infertilité, le parcours etc... Elle fait d’aill