La lettre ouverte à nos proches de Céline

Mis à jour : févr 6

L'objectif de ces lettres ouvertes est de pouvoir faire comprendre à nos proches (vous qui nous lisez) ce par quoi nous passons lorsque nous vivons un parcours PMA (les épreuves, nos émotions, nos attitudes rationnelles et parfois irrationnelles aussi...).

C'est aussi vous faire passer un message avec toute notre bienveillance pour vous "aider" à savoir comment se comporter avec nous, pour vous "aider" à comprendre comment adapter vos mots face à nous, pour vous "expliquer" comment nous soutenir quand nous en avons besoin.


Ces lettres ont été rédigées par des femmes en parcours PMA dont chaque histoire est unique et révèle des maux qu'elles ont exprimé par leurs propres mots. Toutes ces lettres sont dictées par l'amour. Elles reflètent la réalité de nos vies, soyez indulgents, nous vous livrons une partie de nos âmes dans l'espoir de lever certains tabous et de libérer nos paroles communes.



À mes collègues, à mes beaux-parents, à mes amis, à ma grand-mère, à la fille de ma voisine, au frère de mon conjoint, à mon esthéticienne, à tous ceux qui m’entourent au quotidien, voici quelques mots que j’aurai aimé vous donner il y a quelques années…

...avant que je rentre dans ce parcours, avant que mon utérus soit visité de fond en comble, avant que j’apprenne à me piquer toute seule, avant que je connaisse par cœur la maternité sans jamais y être reparti à 3...


Mais parce que vous ne vouliez pas mal faire, que c’était surement inconscient et que vous ne pouviez pas savoir l’impact de vos paroles, je n’osais rien dire et préférais même parfois prendre de la distance... pour avoir le temps d’encaisser et revenir ensuite avec un joli sourire.

Tout d’abord parlons de la pression sociale, vous savez celle que vous allez me mettre sans vous en rendre compte par quelques remarques dès que j’aurai 30 ans :

"alors c’est pour quand ?"

"ça vous fait pas envie de voir tous ces enfants ?"

"ah ba toi quand tu seras enceinte vu comme tu es fine ça se verra !"…


Je n’avais même pas arrêté ma pilule que vous guettiez le moindre signe de grossesse…c’est tellement drôle quand on connaît la suite de l’histoire ou plutôt tellement triste mais sachez que ces remarques raisonnent encore et qu’elles n’aident pas à vivre cette attente sereinement...


J’ai l’impression que cet enfant est attendu par tout le monde et qu’il va me mettre dans la case "normale".

Et si cet enfant ne venait jamais ? Par choix aussi d’ailleurs, vous y avez pensé ?

Moi j’y pense et essaie d’être en paix avec cette idée et j’aimerai qu’elle soit davantage acceptée par notre société... oui un couple n’est pas obligé d’avoir un enfant pour être accompli ET laissez-moi le temps, le temps de me définir, de me construire en tant qu’individu qui n’a pas besoin d’un petit être pour se sentir complète.


J’ai fini par vous avouer notre nécessité d’être aidés par la médecine... ba oui les questions étaient tellement présentes qu’il fallait bien que je lâche quelquechose (j’aurai bien voulu avoir un badge ou une pancarte : "je suis en pma", ça m’aurait évité de devoir répéter tous ces douloureux souvenirs).


Alors vos réactions seront diverses :


- vous allez me raconter toutes les histoires que vous connaissez en pma :  oui mais là c’est de moi dont je parle !

- vous allez me demander à chaque fois où nous en sommes : à la piqûre 23 du protocole 47 ! 

- vous allez me donner plein de conseils : si vous saviez tout ce que j’ai pu essayer entre les bracelets, les pierres, les séances d’acupuncture, les vitamines, les compléments alimentaires, les prières à tous les dieux existants… et puis certains vont préférer restés silencieux... sûrement car vous ne savez pas quoi dire.


Alors pour vous tous, une petite phrase suffira , 4 mots qui ne feront aucun dégâts :


"on pense à vous"

Cette formule qui n’en dit pas trop mais qui verbalise le fait que notre parcours soit pris en compte, existe… Elle ne parle que de nous sans être trop intrusif, une phrase qui ne projette rien, qui est dans le présent tout simplement.

Elle nous montrera que vous êtes là quoiqu’il se passe, quelle que soit la fin de cette histoire…


Je terminerai par les annonces des grossesses, le plus dur pour moi à encaisser car symbolisant l’étape à laquelle je n’arrive pas à accéder...


Merci à celles qui feront le choix de me l’annoncer personnellement et pas en réunion de famille ou amis.


Merci à celles qui en resteront à juste cette annonce et qui ne rentreront pas dans les détails du genre "ça a marché du premier coup, on pensait pas que ça marcherait si vite".


Merci à celles qui ne prendront pas mal quand je m’éloignerai pour reprendre mon souffle.

Mais surtout, restez là.

Je reviendrai, sûrement changée, par ce parcours de vie qui me transformera petit à petit. Oui ça ne se verra peut être pas physiquement mais d’ici quelques années je serez transformée.


Céline

Newsletter

Livraison offerte à partir de 150€ de commande

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard

Livraison France, Belgique, Suisse et

reste du monde

Pensé par et pour la PMA,

procréation médicalement assistée

Fabriqué en France

avec amour et bienveillance

mon arbre POUR LA VIE

Trouver un soutien spirituel et symbolique

pendant la période de vie difficile d'un parcours PMA, procréation médicalement assistée.

SUIVEZ MON ARBRE POUR LA VIE SUR :

  • Mon Arbre pour la Vie instagram
  • Mon Arbre pour la Vie facebook