La lettre ouverte de Marie-Pierre. D'une sœur à sa sœur.

Après les dizaines de lettres ouvertes pour nos proches publiées ici, aujourd'hui, c'est avec beaucoup beaucoup d'émotions que je vous partage une lettre ouverte écrite par un "proche". Notamment une lettre écrite par une sœur pour sa sœur actuellement en parcours PMA.


Parce que la PMA n'implique pas que la femme et le couple mais aussi tout leur entourage, je trouve ça essentiel de partager également les mots et les maux des nos proches. Ce n'est pas facile de trouver ces proches capables d'écrire et prêts à poser sur papier leurs expériences. Mais, Marie-Pierre m'a sollicité pour le faire, peut-être parce qu'elle aussi a vécu la PMA, il y a 10 ans et qu'elle sait à quel point les mots peuvent panser et soutenir. Merci infiniment.


Pour nous en PMA, je crois que c'est important d'avoir ce point de vue extérieur de proches. Comment vivent-ils ce parcours de l'extérieur ? Comment vivent-ils se sentiment d'impuissance eux aussi ? Comment se questionnent-ils pour savoir comment réagir, quoi dire, quoi faire ? Quelles émotions les traversent en nous voyant nous effondrer parfois ? Ou en nous voyant nous isoler aussi ? Je ne sais pas si ces questions ont des réponses. Mais, je sais que les mots sont puissants et qu'ils peuvent apporter le temps d'un instant au moins l'apaisement, l'amour, la tendresse et la bienveillance qui permet d'avancer malgré tout.


Ces lettres sont rédigées par des proches de femmes et couples en parcours PMA dont chaque histoire est unique. Elles révèlent des maux qu'ils ont exprimé par leurs propres mots. Toutes ces lettres sont dictées par l'amour aussi. Elles reflètent la réalité de leurs vies, soyez indulgents, là encore ces proches nous livrent une partie de leurs âmes dans l'espoir de lever certains tabous et de libérer nos paroles communes.


Je suis là pour toi ma sœur !


Je suis là pour écouter ta tristesse, entendre ton désarroi et ton découragement dans ce parcours long et difficile. Je suis là pour t’entourer de tout mon amour.


Ce parcours, je l’ai traversé, il y a de cela 10 ans.


À travers toi,  je revis ces émotions, ces sentiments et cet ascenseur émotionnel. Dans cette épreuve, je t’accompagne, je te soutiens au plus profond de mon être.


Je sais. Je me souviens.


J’aimerais te dire que ce parcours aboutira à une fin heureuse. J’aimerais tellement te l’assurer.


Je sais que dans tout ça le plus dur ce n’est pas le traitement, les piqûres à faire à heures fixes, le fait de se cacher du reste du monde pour les faire, les rendez-vous médicaux à caler dans un agenda professionnel, les remarques indélicates des gens, des ventres ronds que l’on a l’impression de voir partout, la copine qui tombe enceinte sans le faire exprès ... l’espoir, l’attente, puis la déception.


Le plus dur ce n’est pas ça. Des ressources, nous en avons bien plus que nous le pensons.


Alors à chaque fois, à chaque résultat négatif, on se relève. Tu te relèves.

Tu pleures. On pleure.

Tu hurles. On hurle.

Tu déprimes. On déprime.

Tu te dis mais pourquoi moi put*** ? On se dit : mais pourquoi ils n’ont pas le droit au bonheur ? Pourquoi ? On parle des heures pour évacuer cette colère.


Mais le plus dur, c’est cette question à laquelle personne ne peut répondre.

Cette question qui te bouffe de l’intérieur.

Est ce que je serai maman un jour ?


J’aimerais tellement pouvoir te donner cette réponse positive et te dire : "t’inquiète pas ça va aller, ça va être dur mais tu vas y arriver. Tu vas réussir à avoir ce que tu veux le plus au monde."


Je ne peux pas répondre à cette question. Personne ne peut.


Ce que je peux, c’est être là.

Je suis là, tu peux en être sure. Tu peux compter sur moi. Je sais que c’est essentiel d’être soutenue et écoutée car c’est une sacrée épreuve !

Je serai toujours là pour toi maintenant et après.


Parfois, je me sens impuissante et je voudrais te décharger de cette douleur, de cette tristesse, de cette colère... alors je t’écoute. Je pose des mots sans jugement sur ce que tu vis.


Bien sûr, je me sers de ce que j’ai vécu et de ce que j’aurai voulu entendre lorsque moi aussi je vivais cette douleur.


J’essaie d’apaiser cette douleur.

Je te rassure.

Je t’accompagne en toute bienveillance dans ton parcours en suivant ton rythme, en te rappelant que c’est toi qui mène la danse et que tu peux t’autoriser à prendre du recul et du temps pour toi quand tout ceci est trop lourd. Quand la PMA prend le pas sur tout. Quand la PMA créée des divergences dans le couple.


Je suis là pour t’aider à y voir plus clair et te dire que tu as le droit de ne plus en pouvoir.

Tu as le droit de craquer.

Tu as le droit de vouloir faire une pause.

Tu as le droit de vouloir penser à autre chose pendant un moment.

Tu as le droit de te libérer de ces contraintes médicales.

Tu as le droit de décider.

C’est ton corps. C’est ton histoire. C’est ton projet.


Pour finir, comme tu le sais il y a des parcours de PMA qui finissent bien. J’en suis la preuve. Ils ont 10 ans aujourd’hui. Tu es leur tante et, demain, je le souhaite plus que tout au monde, nos rôles seront inversés, je serai tata moi aussi ❤️


Je t’aime.


Marie-Pierre.


67 vues2 commentaires

Newsletter

Livraison offerte à partir de 150€ de commande

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard

Livraison France, Belgique, Suisse et

reste du monde

Pensé par et pour la PMA,

procréation médicalement assistée

Fabriqué en France

avec amour et bienveillance

mon arbre POUR LA VIE

Trouver un soutien spirituel et symbolique

pendant la période de vie difficile d'un parcours PMA, procréation médicalement assistée.

SUIVEZ MON ARBRE POUR LA VIE SUR :

  • Mon Arbre pour la Vie instagram
  • Mon Arbre pour la Vie facebook